20/10/2019
Publié par

La kinésithérapie est une spécialité paramédicale qui utilise des mouvements actifs (gymnastique médicale) ou passifs (massages, mobilisation). Ces indications sont autant préventives que thérapeutiques (rééducation). Pratiquée par des masseurs-kinésithérapeutes, elle soulage les affections locomotrices, neurologiques ou respiratoires.

La kinésithérapie est une spécialité paramédicale, dont le bien-fondé est démontré dans de nombreuses maladies. De plus en plus pratiquée, elle utilise différentes techniques, passives ou actives.

À qui s’adresse la kinésithérapie ?

La kinésithérapie se pratique à tous les âges de la vie. Elle connaît cependant un succès grandissant en raison du vieillissement de la population et de l’importance plus grande accordée par le corps médical à l’exercice physique et à la rééducation.

Les indications de la kinésithérapie

Ses principales indications sont représentées par des affections de l’appareil locomoteur comme :

  • Les suites de fracture ;
  • La scoliose ;
  • Les douleurs lombaires ;
  • L’ arthrose ;
  • Les rhumatismes ;
  • Des maladies neurologiques comme l’hémiplégie et la paraplégie ;
  • Des affections respiratoires s’accompagnant d’une diminution de la fonction ventilatoire comme la bronchite chronique.

Mais, le kinésithérapeute intervient aussi dans des maladies urologiques ou gynécologiques (rééducation sphinctérienne ou du post-partum), cardiologiques (ré-entraînement après infarctus du myocarde)…

Comment se déroule une séance de kinésithérapie ?

Travaillant en étroite collaboration avec l’équipe médicale et l’équipe soignante, le/la kinésithérapeute établit un bilan qui comprend3 :

  • Le diagnostic kinésithérapique ;
  • Les objectifs de rééducation ;
  • Le choix des actes qui lui paraissent les plus appropriés.

Il peut fait appel à de nombreuses techniques : massages, mouvements de gymnastique à l’aide d’appareils, de poids… Il peut aussi utiliser l’eau, la chaleur, le froid ou les ultrasons.

Le nombre de séances dépend des indications du médecin, de l’avis du spécialiste. Une séance dure en moyenne 20 à 30 minutes, mais elle peut aller jusqu’à une heure. Le prix varie en fonction du masseur-kinésithérapeute et de l’emplacement géographique, mais la Sécurité sociale rembourse 60 % des séances. Il est possible de compléter le remboursement avec sa mutuelle. 

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top